17 déc 2020

Une farouche liberté

Halimi, Gisèle et Annick Cojean

9782246824237-V-03.indd

« On ne naît pas féministe, on le devient. » Ce livre est un hommage à la militante féministe Gisèle Halimi, décédée le 28 juillet 2020 après 70 ans de combats, de passion et d’engagement au service de la justice et de la cause des femmes.

Avec son amie Annick Cojean, l’avocate la plus célèbre de France revient sur les épisodes marquants de son parcours rebelle : son enfance en Tunisie dans une famille juive modeste, son refus d’un destin assigné par son genre et son rêve de devenir avocate, sa défense indéfectible des militants des indépendances tunisiennes et algériennes soumis à la torture, son association à l’organisme « Choisir la cause des femmes » et, bien sûr, ses grandes luttes pour l’avortement, la répression du viol et la parité.

Par ses combats, elle aura contribué à améliorer les conditions de vie des femmes en France.

Lectrice : Verdun

Halimi, Gisèle et Annick Cojean. Une farouche liberté, Éditions Grasset, 2020, 160 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter