15 juil 2021

Parfum de glace

Ogawa, Yôko

Parfum de glace

Lorsque j’ai terminé Parfum de glace, une maxime du livre Dune (1965) de Frank Herbert m’est revenue : « C’est à l’heure du commencement qu’il faut tout particulièrement veiller à ce que les équilibres soient précis. »

Une jeune femme perd son ami. Hiroyuki se suicide sans signes particuliers ou annonciateurs. Il compose des parfums dans un laboratoire grâce à sa mémoire olfactive incomparable. Elle qui croyait qu’il n’avait pas de famille, rencontre son frère et apprend que sa mère est en vie.

Elle découvre aussi qu’il patinait régulièrement à un endroit précis. De plus, il avait un public, car il était très habile, pouvant réaliser des pirouettes difficiles.

Elle découvre également, en présence de son frère, que ce jeune homme avait laissé une disquette sur les lieux de sa mort. Sur celle-ci, des phrases énigmatiques. Ils apprennent que les informations qu’il avait données pour son emploi de parfumeur sont fausses.

Avec cette mort, Ryoko réalise qu’elle ne connaissait pas cet homme dont elle partageait le quotidien. Elle part chercher la vérité concernant Hiroyuki. Quel sens donner aux phrases trouvées sur la disquette ? Pourquoi les fausses informations sur son CV, les représentations sur glace qui ont marquées les gens, la peur de prendre l’avion alors qu’il avait voyagé avec sa mère, sa participation à des concours de mathématiques ? Autant de secrets que Ryoko espère expliquer afin de faire son deuil de Hiroyuki.

Dans ce livre, publié en 1998, l’auteure nous amène vers l’obligation de mémoire lors de la perte d’un proche. Dans Changer l’eau des fleurs (2018), Valérie Perrin nous fait réfléchir concernant la parole : « Parler de toi, c’est te faire exister ; ne rien dire serait t’oublier. » Quel défi que doser la mémoire et la parole ! Laissez-vous entraîner dans ce roman un peu complexe et déroutant.

Membre : Pierre, Saint-Jean-sur-Richelieu

Ogawa, Yôko. Parfum de glace, Éditions Actes Sud, 1998, 2002, 301 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter