29 avr 2021

La Grande épreuve

Montety, Étienne de

La Grande épreuve

Il est difficile de ne pas être un tant soit peu influencé par le tapis rouge déroulé devant une œuvre littéraire. Encore davantage quand il s’agit du rouge très rouge de l’Académie française ! Mais il est encore plus difficile de voir s’installer graduellement, au fur et à mesure de notre lecture, le doute et le questionnement de ne pas trouver ce qui a donc bien pu convaincre les Académiciens (pas ceux de TVA) des grands mérites d’un roman comme La Grande épreuve d’Étienne de Montety.

Le thème est gagnant : la percolation de la culture islamiste en France et l’héritage du passé algérien. L’écriture est de qualité : c’est bien écrit, un style concis et clair. L’histoire est intéressante avec un assemblage de religion, de philosophie, de montée du terrorisme, de sociologie et d’histoire bien campées dans la France contemporaine. Mais le tout est fade, convenu et tellllllement prévisible. La mécanique du processus de radicalisation est bien connue et documentée, elle a été traitée dans de nombreux ouvrages (Khalil de Yasmina Khadra en étant une très belle démonstration). L’addition offerte par ce roman m’est apparue bien superficielle et sans émotion.

Plusieurs personnages composent l’univers de La Grande épreuve, mais l’espace généreux permis à les présenter, à situer leur place et leur contribution à l’intrigue, n’a pas été consenti au développement d’une psychologie plus complexe des personnages et d’une intrigue plus créative. Et la conclusion, privée d’un crescendo substantiel et bien construit, n’a pas permis de me réconcilier avec mes attentes initiales.

En bref, je n’ai pu me convaincre de ne pas trouver dans ce livre beaucoup de clichés de ce phénomène générationnel et culturel qui bouscule nos sociétés, clichés biens servis par une grande qualité d’écriture, mais sans émotions profondes ni ajout d’intelligence à creuser et à comprendre la complexité de cet enjeu de société.

Membre : Daniel de Repentigny

Montety, Étienne de. La Grande épreuve, Éditions Stock, 2020, 299 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter