30 juin 2016

When the United States Spoke French. Five Refugees Who Shaped a Nation

Furstenberg, François

United states

La Révolution américaine a été inspirée par les idéaux des Lumières et aidée militairement par la France. Peu de temps après l’éclatement de la Révolution française, plusieurs des leaders idéologiques de la Constituante qui craignent pour leur vie décident de s’exiler.
Dans ce livre, l’historien américain François Furstenberg raconte comment cinq de ces exilés très célèbres, dont Talleyrand, La Rochefoucauld et le vicomte de Noailles ont vécu leur exil à Philadelphie. Cette ville est alors la capitale provisoire des États-Unis. C’est une importante ville portuaire qui commerce avec l’Europe et les îles des Caraïbes.
L’élite de Philadelphie admire la culture française. Les exilés seront accueillis à bras ouverts, initiant les riches marchands aux manières de la noblesse française. Ces bourgeois découvrent avec ravissement la cuisine, les toilettes, la conversation, les mots d’esprit, la vie de salon. De leur côté, les exilés découvrent un pays où l’argent est roi, où une spéculation inimaginable est possible. Les uns et les autres tirent profit de la situation et mettent en place ce qui deviendra un système financier et politique atlantique. Par la bande, l’auteur fait comprendre comment l’indépendance d’Haïti a déclenché la vente de la Louisiane par la France et comment Londres est devenu un centre financier remplaçant Amsterdam. Ceux des exilés qui retourneront ensuite en France auront de brillantes carrières.
C’est superbement écrit et basé sur une riche documentation. Ce livre propose une synthèse puissante de quelques années dans l’histoire mouvementée de la France et des États-Unis au tournant du XIXe siècle. Vivement que cet ouvrage, partiellement écrit à Montréal, soit traduit en français.

Membre : Lucienne

Furstenberg, François. When the United States Spoke French. Five Refugees Who Shaped a Nation, Éditions The Penguin Press, 2014, 498 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*