24 avr 2014

Voyage au pays des Ze-Ka

Margolin, Julius

Voyage au pays des Ze-Ka

Avec son titre, Voyage au pays des Ze-Ka, on pourrait penser que Julius Margolin propose un récit se déroulant chez des extraterrestres. Ce n’est malheureusement pas le cas.
Julius Margolin (1900-1971) est un écrivain et philosophe juif, originaire de Biélorussie et éduqué en russe. Vivant déjà en Palestine, il se trouve raflé par les Soviétiques lors d’un voyage en Pologne. Ce sera le début d’un internement de cinq ans dans des camps de travail à travers l’Union Soviétique, suivi d’une relégation dans l’Altaï. Finalement libéré à la faveur d’une entente avec la Pologne, il écrit immédiatement son témoignage qui ne peut être publié, car l’Union Soviétique est encore auréolée de son statut de vainqueur du nazisme.
Ce bouquin de près de 800 pages, traduit par Nina Berberova et Mina Journot, raconte avec sensibilité, retenue et intelligence la vie d’un intellectuel qui tente de survivre dans des conditions inhumaines où les limites de l’absurde sont quotidiennement dépassées.
Ce témoignage est un autre chapitre dans le long dévoilement des horreurs du stalinisme.
Un livre remarquable !

Membre : Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Margolin, Julius. Voyage au pays des Ze-Ka, Éditions Le Bruit du temps, 2010.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*