06 déc 2018

Vingt-trois secrets bien gardés

Tremblay, Michel

23 secrets bien gardés

Je vous le dis d’emblée, ce n’est pas mon préféré parmi ses souvenirs éparpillés que l’on retrouve dans notamment Un ange cornu avec des ailes de tôle (1994), Douze coups de théâtre (1992) et Les Vues animées (1990).

N’empêche, je n’ai pas boudé mon plaisir. Je me suis empiffré grâce à cette boîte de bonbons assortis. Il y en a de moins bons, mais on les bouffe tous avec gourmandise et parfois avec un plaisir coupable.

À lire, pour en savoir un peu plus sur comment Michel Tremblay a commencé à écrire, pour ses premières sorties dans des bars « pour des gars comme lui » à Montréal et à New York (l’une d’elles est d’un burlesque réjouissant), pour le soin apporté à ses beaux livres d’école, pour la récitation d’un interminable rosaire dans un salon funéraire.

Vous perdrez peut-être le souffle de joie avec lui en écoutant un opéra de Wagner au Metropolitan Opera de New York.

Vous serez surpris d’apprendre qu’il a rencontré Jack Lang, ministre de la Culture d’alors en France et la honte qui s’en est suivie. Surpris aussi du rôle de l’Église, il n’y a pas si longtemps, dans son habit de censeur et avec la complicité du gouvernement de Bourassa en place.

Allez faire de nouveau la rencontre de quelques-uns de ses personnages truculents qui nous ont rendu Tremblay si sympathique. À lire !

Membre : J. de Rosemont

Tremblay, Michel. Vingt-trois secrets bien gardés, Éditions Actes Sud, Leméac, 2018, 107 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*