13 juil 2012

Veuf

Fournier, Jean-Louis

L’auteur rend hommage, avec beaucoup d’amour, à sa femme décédée brutalement et qui n’aimait pas qu’on parle d’elle. C’était la rencontre entre un optimiste et un pessimiste, un altruiste et un égoïste mais, malgré tout, ils étaient complémentaires.
Écriture poétique et qui, surtout, ne tombe jamais dans le pathos.
Un livre qu’on dévore d’une traite.
La femme de Jean-Louis Fournier, Sylvie Durepaire-Fournier, a écrit un essai intitulé : Les Retraités sont débordés, en 2011.

Membre de : Île-des-Soeurs


27 avril 2012

Je suis tombée tout à fait par hasard sur un mince livre, à gros caractères, que j’ai fini en moins d’un jour. Ce roman est la plus belle déclaration d’amour qu’un être humain puisse faire ; un discours qui fait sourire, rire, pleurer et qui fait remonter à la surface de profonds sentiments que souvent, nous n’osons pas affronter. Une plume de toute beauté, simplicité de la pensée, profondeur de l’amour, dépendance entre certains couples, tout y est. Le charme de ce texte est fondé sur une franchise tendre, dépouillée de tout sentiment mièvre mais, quand même, préparez vos mouchoirs…

Membre de : Westmount


2 mars 2012

Si vous avez aimé autant que moi Où on va, papa ? vous ne serez pas déçus par Veuf, le dernier livre du même auteur. Ne vous laissez pas arrêter par le titre, c’est une lettre d’amour que Fournier écrit à sa femme décédée. Beaucoup de tendresse et d’humour dans ce petit livre qui est aussi une réflexion sur le couple, sur l’absence, sur le temps qui passe.
Tous ceux qui ont perdu un être cher sauront s’y retrouver et ceux qui ont encore la chance de vivre à deux feront peut-être plus attention à l’autre.
« Sylvie est partie discrètement sur la pointe des pieds, en faisant un entrechat et le bruit que fait le bonheur en partant. »
J’aimerais pouvoir écrire comme ça.


Je ne suis pas d’accord avec la lecture du livre effectuée par un membre du Club des Irrésistibles. Je trouve que l’auteur s’est servi du succès très mérité d’Où on va, papa ? Avec talent et humour et de façon émouvante dans les premières pages, il exploite son chagrin à des fins commerciales.

Membre de France


24 fév 2012
J’ai lu avec beaucoup de plaisir ce dernier livre de Jean-Louis Fournier. Un récit de vie qui aurait pu être lugubre, mais qui est réjouissant comme tous les livres de cet auteur. C’est sincère, touchant et amusant. Il a perdu la femme de sa vie, mais il souffre avec dignité. J’ai commencé ce livre après avoir terminé la lecture indigeste d’un document universitaire. Je voulais retrouver la vraie vie qui bat. Et bien, Veuf m’a réjouie et apaisée. En exergue du livre, cette phrase de Voltaire : « Il est poli d’être gai. » Jean-Louis Fournier a fait preuve d’une grande politesse. Vous allez aimer ce livre, c’est sûr !


10 fév 2012

Un livre à lire lentement, en étant un peu inquiet quand on est soi-même un homme marié depuis 40 ans, tout comme le narrateur du livre. Où l’on apprend que l’on peut être dévasté par le vide laissé par le départ de la conjointe inestimable, mais tenter et réussir quand même un peu à conserver une attitude stoïque comme par un engourdissement de soi-même qui mette une sourdine à ce que l’on ressent. Le tout présenté par de courts paragraphes, des pages aérées, avec les mots pour le dire. Un témoignage sur la vie qui continue, avec les souvenirs qui sont comme la présence à soi de la conjointe en-allée. Une conjointe qui n’est plus, mais à qui le narrateur adresse néanmoins ses pensées autant qu’à lui-même, comme lorsqu’il dit : « Tu m’as laissé dans la beauté des choses, comme dit le poète. Je devrais pouvoir survivre. »


20 janv 2012

Un livre pour tous. Après quarante ans de vie commune, Sylvie, la compagne de l’écrivain, est décédée. L’auteur d’Où on va, papa ? (2008) trouve les mots et la manière de nous dire sa peine. L’humour qui le caractérise n’atténue en rien sa tristesse ni la nôtre.
À lire absolument et que le titre ne freine pas votre enthousiasme.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Outremont

Fournier, Jean-Louis. Veuf, Éditions Stock, 2011.

Catégorie : Biographies

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*