31 jan 2019

Vers la beauté

Foenkinos, David

Vers la beauté plus petit caractere

C’est vraiment un sujet d’actualité que l’auteur traite avec beaucoup de délicatesse et aussi de vérité.

Un brillant professeur d’art de Lyon quitte brutalement ses fonctions à l’insu de tous les siens pour devenir gardien de musée à Paris, rongé par la culpabilité à la suite du suicide de Camille, étudiante très douée pour la peinture et très prometteuse.

L’analyse de l’état mental de la jeune fille est si bien faite que le lecteur se sent vivre sa souffrance et toutes les affres qui s’ensuivent, avec l’espoir qu’elle s’en sortira.

Si la fin du roman était prévisible, elle n’est pas décevante pour autant. La beauté ne parvint pas à sauver Camille, mais le professeur, lui, compte bien sur elle pour se guérir.

Très bon roman prenant et si bien écrit.

Membre : Outremont

Foenkinos, David. Vers la beauté, Éditions Gallimard, 2018, 222 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*