28 juin 2018

Vers la beauté

Foenkinos, David

Vers la beauté plus petit caractere

J’ai lu Vers la beauté de David Foenkinos non sans peine, je vous avoue. La première partie m’ennuyait un peu pour ne pas dire m’agaçait. Antoine me semblait un peu trop amorphe dans sa déprime. Ne pas en révéler trop…

Enfin, je ne me sentais pas très compatissante et honteuse, j’ai poursuivi ma lecture. Ne lâchez pas, lecteurs et lectrices impatient(e)s comme je le suis en ce moment, la deuxième partie m’a repêchée et captivée même. Les références à Modigliani, au milieu des beaux-arts et à l’actualité, à certains moments, nous ancrent dans l’histoire.

La plume de Foenkinos est belle et ses personnages attachants même si quelques fois détestables. Foenkinos n’est pas mon auteur préféré, mais j’ai quand même éprouvé une gamme de sentiments dans ce court roman qui porte si bien son titre.

Membre : Bromont

Foenkinos, David. Vers la beauté, Éditions Gallimard, 2018, 222 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*