19 déc 2019

Une minute quarante-neuf secondes

Riss

Une minute quarante neuf secondes

Riss, tout comme Philippe Lançon (Le Lambeau), est un des rescapés de l’attaque de Charlie Hebdo le 7 janvier 2015. Comme il le dit lui-même : « Il n’est pas facile de parler de ce qu’on croit être « le 7 janvier 2015 ». « Pourquoi “mon” 7 janvier serait plus véridique que “ton” 7 janvier », écrit-il. Tous ont vécu des choses différentes, ont entendu des bruits et vu des choses que les autres n’ont pas vues ou entendus.

Ses premières réflexions portent sur la mort : celle de son grand-père, celle de purs inconnus alors qu’il travaillait dans un salon funéraire, celle qu’il a côtoyé alors qu’il était journaliste en zones de guerre et finalement sa propre mort qui l’a frôlé en ce 7 janvier 2015.

Riss nous rappelle que contrairement à d’autres attentats, celui de Charlie Hebdo en est un politique. Attentat qui visait précisément à faire taire des journalistes, à les priver de cette liberté de presse si précieuse et si importante dans nos sociétés. C’est le journalisme qui fut ici visé.

C’est aussi l’histoire du journal qu’il a vu naître, disparaître et renaître et dont il est maintenant le directeur. C’est un hommage à tous ces journalistes, ses amis qui ont perdu la vie pour défendre cette liberté de presse qui leur était si chère. C’est un regard sur la douleur, le deuil, la violence, l’amitié, la résilience.

Réflexion intéressante sur des événements qui chamboulent la vie.

Membre : Côte-des-Neiges

Riss. Une minute quarante-neuf secondes, Éditions Actes Sud, 2019, 250 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*