24 mai 2013

Une fille, qui danse

Barnes, Julian

Dans ce roman, Julian Barnes revient à son thème préféré, la mémoire, l’exactitude de nos souvenirs. La vie de Tony, homme de soixante ans, divorcé, récemment retraité, bascule quand il reçoit, par la poste, une grande enveloppe. Elle est envoyée par Veronica, une flamme de jeunesse. L’enveloppe contient le journal intime d’Adrian, un ami de collège, depuis longtemps disparu de sa vie. Barnes nous fera vivre un suspense, une tension tout le long du roman. Il nous amènera à nous questionner sur notre propre mémoire et sur différents sujets tels que la jeunesse, la vieillesse, la nature de l’homme et la puissance des mots.
Livre sublime, que j’ai adoré et que je vous recommande grandement. Julian Barnes a gagné le Booker, en 2011, pour ce roman si prenant.

Titre original : The Sense of an Ending



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Outremont

Barnes, Julian. Une fille, qui danse, Éditions Mercure de France, 2011, 2013, 192 pages.

Catégorie : Romans... autres genres

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Une réponse pour “Une fille, qui danse”

Les Irrésistibles » Une fille qui danse dit : - 27 août 2013

[...] oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici. Partager cet article sur : function fbs_click() [...]

Pour laisser un commentaire

*