07 mai 2015

Une femme discrète

Perrin, Catherine

Une femme discrète

La mère de Catherine Perrin est l’héroïne de ce récit très prenant. Elle avait une maladie dégénérative rare, affectant les mouvements, l’équilibre et la mémoire – comme un mélange d’Alzheimer et de Parkinson. DCB (dégénérescence cortico-basale), est le nom donné à ce syndrome parkinsonien rare. L’auteure partage avec nous la vie de sa mère et sa relation avec son mari, ainsi que la vie de famille des Perrin. Au cœur de ce livre, un traumatisme révélé à la mère, lors d’une séance en ostéopathie, permettra de revisiter les comportements de tous et chacun. On constate alors comment l’agression d’une enfant peut avoir des répercussions sur plusieurs vies.
Très bien écrit, sobre et touchant, un hommage écrit par une fille aimante.

Membre : Laval-Vimont

Perrin, Catherine. Une femme discrète, Éditions Québec Amérique, 2014, 127 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*