29 avr 2011

Un samedi entre amis

Camilleri, Andrea

Je vous mentirais si je vous disais que ce livre ne m’a pas comblé encore une fois au-delà de toute espérance. Mais à ma connaissance, c’est la première fois que Camilleri écrit ce genre de roman. Une histoire tout à fait sordide, mais écrite d’une manière fort intelligente et en très peu de mots. Tout se tient dans les dialogues d’une terrible efficacité. Plaisir assuré, comme toute l’oeuvre de Camilleri. Mais un petit conseil : prenez des notes dès le début, car Camilleri passe du passé au présent et d’un personnage à l’autre presque à chaque paragraphe, de sorte qu’après 75 pages, vous ne savez plus très bien qui couche avec qui ni quand.
Résumé : « Une soirée entre amis d’une quarantaine d’années, ex-camarades de lycée, tous désormais installés dans l’existence. Ils se fréquentent depuis longtemps, et régulièrement passent des soirées ensemble. L’un d’eux, Matteo, industriel en vue, a vu resurgir du passé Gianni, son meilleur (et tendre) ami de jeunesse, lequel affiche désormais son homosexualité et entame une carrière politique en se portant candidat sur une liste d’extrême gauche. Gianni affirme à Matteo qu’on veut les faire chanter et il produit des photos compromettantes d’un épisode de leur passé sexuel commun. Matteo invite Gianni à se joindre à la traditionnelle soirée de leur groupe (Fabio, le magistrat, Andrea, le médecin, Giula, l’avocate, Anna, la riche épouse, et Rena, la femme fatale), qui s’achèvera sur un drame. Andrea Camilleri aborde, dans ce roman mené tambour battant et au suspens bien orchestré, la question lourde des traumatismes infligés à l’enfance. »

Titre original : Un sabato, con gli amici



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Montréal

Camilleri, Andrea. Un samedi entre amis, Éditions Fayard, 2009, 2011.

Catégorie : Romans : étapes de la vie

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*