28 mai 2020

Un pont d’oiseaux

Audouard, Antoine

Un pont d'oiseaux Folio

« Une légende vietnamienne raconte que l’étoile du soir et l’étoile du matin sont amoureuses mais ne peuvent jamais se rencontrer. Deux fois par an, les corbeaux font un pont par-dessus la Voie lactée et leur permettent de se réunir. » Cette légende est courante en Asie : au Japon, ce sont le Bouvier et la Tisserande qui en sont les héros.

À travers la recherche d’un père qu’il a peu connu, un fils part, en 2006, au Vietnam pour y retrouver les traces d’un passé tumultueux. Au-delà de la recherche, c’est l’histoire de deux pays, de deux peuples, de deux guerres qui se télescopent.

C’est presque un roman historique qui, sous couvert d’en raconter les événements, montre, ou cache plus profondément, les secrets de famille, les destins de femmes et d’hommes subissant les aléas des époques traversées. La dimension humaine du récit est très bien exprimée et ressentie… en tout cas par moi, et par d’autres, je le souhaite.

Membre : France

Audouard, Antoine. Un pont d’oiseaux, Éditions Gallimard, collection Folio, 2006, 448 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter