20 mar 2014

Un homme, ça ne pleure pas

Guène, Faïza

Un homme, ça ne pleure pas

Un homme, ça ne pleure pas. Mais les lecteurs de ce roman peuvent pleurer de joie, de tristesse et même de rire en suivant les tribulations de la famille Chennoun.
Mourad, Dounia et Mina doivent trouver leur place entre leur mère étouffante et leur père pudique, leurs origines algériennes et leur citoyenneté française, leurs traditions familiales et leurs individualités.
Grâce à l’écriture très imagée, drôle et percutante de Faïza Guène, j’ai passé un excellent moment de lecture. L’écrivaine décortique les problèmes que l’intégration soulève sans angélisme et sans clichés. Et ça fait du bien !

Membre : France

Cette suggestion est proposée par un lecteur, du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos lectures et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.

Guène, Faïza. Un homme, ça ne pleure pas, Éditions Fayard, 2014, 315 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Une réponse pour “Un homme, ça ne pleure pas”

Monique Lefebvre dit : - 21 mars 2014

J'ai beaucoup aimé ce roman. J'en ai pleuré de rire. Merci

Pour laisser un commentaire

*