12 sept 2019

Un goût de cannelle et d’espoir

McCoy, Sarah

Un gout de cannelle et d'espoir McCoy

Roman très touchant qui raconte l’histoire d’Elsie, 17 ans, fille de boulanger à Garmisch en 1945.

C’est la fin de la guerre, la terreur règne. Les Allemands sont désillusionnés, ils ont peur de la Gestapo et des SS qui sèment l’inquiétude malgré la retraite d’Hitler. La boulangerie Schmidt ne survit que grâce à un haut gradé nazi qui leur permet de se procurer les précieux ingrédients pour fabriquer les pains et qui a un oeil sur Elsie.

Le jour de Noël, en allant chercher du bois dans la ruelle, elle trouve un petit garçon juif et décide de le cacher dans sa chambre.

2008, El Paso, Texas. Elsie y tient une boulangerie allemande avec sa fille Jade. La journaliste Reba désire l’interviewer pour écrire un article sur les traditions de Noël en Allemagne.

On fait alors un aller-retour de soixante ans avec Elsie entourée de personnages émouvants et d’autres répugnants, tous hantés par leurs secrets et leurs démons – dans le même registre que La Femme de nos vies (2013) de Didier van Cauwelaert.

En prime, à la fin du livre, les recettes des pains et pâtisseries qui nous ont fait saliver au cours du roman.

Titre original : The Baker’s Daughter

Membre : Bromont

McCoy, Sarah. Un goût de cannelle et d’espoir, Éditions Les Escales, 2012, 2014, 425 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*