25 déc 2009

Un brillant avenir

Cusset, Catherine

avenirJ’ai beaucoup aimé ce roman qui avait gagné le prix Goncourt des lycéens en 2008.
Analyse très fine de l’évolution d’une relation entre une femme juive et sa belle-fille française.
On comprend aussi très bien pourquoi cette femme veut quitter Israël, malgré le confort familial, pour que son fils échappe à un embrigadement militaire.


11 déc 2009
Ce roman est comme un tableau impressionniste : des touches de couleur plus ou moins lumineuses, plus ou moins sombres. Il raconte la vie d’immigrants et d’enfants d’immigrants (centré sur une Roumaine qui quitte son pays pour fuir la folie de Ceausescu) qui doivent s’intégrer sans jamais complètement y parvenir, qui doivent fournir le double d’efforts pour obtenir moins de la moitié qu’obtiennent ceux qui les entourent. Le propos de ce roman se compare à celui du film « Amreeka » qui raconte les difficultés d’immigrants palestiniens à s’intégrer aux États-Unis. Dans les deux cas, les personnages ont envie de retourner chez eux malgré la terreur : au moins, c’est une terreur qu’ils connaissent bien. Paradoxe.
Une écriture labyrinthique, télescopée : on entre dans ce roman avec un drame vécu par cette Roumaine (Helen/Elena) en 2003 et au chapitre suivant, on la retrouve enfant en 1941. Et ça se poursuit comme ça en alternance, Elena (de 1941 à 1975) et Helen qui a changé de prénom (de 1988 à 2006). À lire.
374 pages, Prix Goncourt des lycéens
Membre : Montréal


19 juin 2009

Magnifique récit du rêve américain d’Elena, la Roumaine qui deviendra Helen, l’Américaine. Plongée dans un pays communiste sous l’emprise de Ceausescu où la liberté individuelle n’existe pas, combat sans relâche de cette femme pour s’offrir à elle, à son mari et surtout à son fils unique un « brillant avenir » aux États-Unis. Confrontation de deux femmes, de deux mondes entre elle et sa belle-fille française. Superbe.


29 mai 2009

C’est un livre sur l’exil pour un meilleur avenir mais l’attachement à sa terre natale n’est-il pas le pire des aimants et une démarche égoïste car les descendants devront pacifier avec cette recherche d’un brillant d’avenir ?


03 avr 2009

Quel plaisir de découvrir une nouvelle auteure aux multiples talents !
Un roman captivant. Un texte comme dans la vraie vie, de l’égoïsme, de la violence, de la jalousie mais aussi beaucoup de tendresse et beaucoup d’amour.
Le balancier qu’actionne Catherine Cusset trace, au fil des chapitres, le présent d’Helen et le passé d’Elena.
L’auteur recompose ainsi par touches successives le destin de cette petite fille roumaine, Elena devenue Helen, américaine.
Une vie riche et tourmentée qui nous permet d’entrer dans l’intimité de l’âme d’Helen une femme intelligente, volontaire mais aussi ombrageuse et susceptible.
Le roman s’ouvre sur un vieux couple qui ne peut plus communiquer. Par la suite, c’est Helen qui nous raconte sa vie durant les années 1941/2006.
Un livre brillant ! Une auteure à découvrir !



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Montréal

Cusset, Catherine. Un brillant avenir, Éditions Gallimard, 2008.

Catégorie : Romans : relations familiales

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*