15 juil 2011

Trois chevaux

De Luca, Erri

trois-chevaux-luca

Une fois de plus, c’est avec un vif plaisir que je me suis abandonnée à l’auteur avec son histoire qui fait fi du rationnel. Dans une prose poétique, parfois taillée au stylet, dépouillée, rude et visuelle, le narrateur, italien d’origine, croit que la vie d’un homme vaut celle de trois chevaux, chaque cheval équivalant à une passion amoureuse.
Pour son premier cheval, il a vécu un amour passionnel comme émigré en Argentine, à l’époque de la dictature. De retour en Italie après 20 ans, le deuxième prend place de manière inattendue. C’est dans le métier de jardinier et par amour de la terre que le narrateur évolue dans le reste de son autre vie. Avec ses descriptions poétiques, c’est dans une vision qui lui ressemble qu’il nous dirige.
« Un arbre ressemble à un peuple, plus qu’à une personne. Il s’implante avec effort, il s’enracine en secret. S’il résiste, alors commencent les générations de feuilles. Alors, tout autour, la terre l’accueille et le pousse vers le haut. »
J’ai dégusté ce livre comme un délicieux repas, doucement, pour en savourer tout ce que l’on y rencontre. Un vrai coup de cœur ! À ne pas manquer !

Titre original : Tre Cavalli



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Outremont

De Luca, Erri. Trois chevaux, Éditions Gallimard, collection Du monde entier, 1999, 2001, 118 pages.

Catégorie : Romans : histoires d'amour

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Une réponse pour “Trois chevaux”

Luc Jodoin dit : - 14 janvier 2011

Je viens justement d'aller le cueillir à la Bibliothèque de Rosemont. Je m'y mets dès ce soir. Merci de partager vos coups de coeurs, vos irrésistibles, c'est un bienfait socio-culturel inestimable.

Pour laisser un commentaire

*