21 mai 2020

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon

Dubois, Jean-Paul

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la meme façon

Incarcéré pour deux ans dans une prison montréalaise, Paul Hansen partage sa cellule avec Horton, un Hells Angels, et les rats.

Secret et silencieux, on apprend doucement ce qu’a été sa vie d’avant : son père, pasteur d’origine danoise émigré au Québec, son histoire d’amour avec Winona et son travail de surintendant dans un immeuble à condos où ses talents d’homme à tout faire étaient appréciés.
On ne saura pas avant la fin ce qui lui a valu cette peine de prison, mais sa révolte devant les injustices et les abus de pouvoir n’y est pas étrangère.

On sait que la critique québécoise s’est questionnée sur l’utilisation de l’argot français par le verbomoteur Horton. Dubois s’est expliqué et même excusé.

Une fois l’étonnement du début passé, ça n’enlève rien au plaisir de lire cette bonne histoire, bien écrite avec des personnages attachants. On y retrouve la tendresse, la nostalgie et l’humour bien particulier de l’auteur qui a reçu, pour ce roman, le prix Goncourt 2019.

Membre : Ville Mont-Royal

Dubois, Jean-Paul. Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon, Éditions de l’Olivier, 2019, 246 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter