10 sept 2020

Théo à jamais

Dupré, Louise

Théo à jamais

Béatrice reçoit un appel de Miami. Son mari et son fils Théo sont à l’hôpital, entre la vie et la mort. Karl a été invité à l’Université de Miami comme conférencier ; son fils l’a accompagné.

Que s’est-il passé ? On ne veut rien lui dire, mais la situation sera bien pire qu’elle ne l’imagine alors.

Le ton est donné, juste, on entre dans la peau de Mathilde, avec ses questions et ses façons d’aborder l’horreur. Les mémoires sont écrites deux ans après les faits et donnent un peu de perspective.

Touchant, éclairant, même si les parts d’ombres du comportement humain sont très difficiles à saisir.

Membre : Laval-Vimont

Dupré, Louise. Théo à jamais, Éditions Héliotrope, 2020, 234 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter