29 jan 2015

Tarmac

Dickner, Nicolas

Tarmac

Première fois que je savoure un roman de Nicolas Dickner, dont la trame principale se déroule à Rivière-du-Loup dans les années quatre-vingt-dix. Michel, adolescent, rencontre Hope qui arrive de Nouvelle-Écosse. Elle vient tout juste d’y débarquer avec sa mère. Leur fuite vers l’Ouest s’est brusquement interrompue lorsque leur Lada a rendu l’âme. Hope et Michel fréquenteront ensemble la polyvalente et ensuite le cégep. Autant l’univers de Michel est typique de la famille ordinaire québécoise, autant l’univers de Hope est éclaté. Sa mère, comme tous ses ancêtres, est obnubilée par la nécessité de connaître la date de la fin du monde – qui ne saurait jamais être trop loin. Les références de Dickner au quotidien de ces années d’avant 2000 sont savoureuses ainsi que ses rappels des crises à l’échelle mondiale. Beaucoup de clins d’œil !
En terminant la lecture du roman, je suis sorti m’acheter un paquet de nouilles Ramen. On ne sait jamais, c’est quelque chose qui se conserve bien en prévision d’un séjour dans un bunker.

Lu en version numérique.

Membre : Verdun

Dickner, Nicolas. Tarmac, Éditions Alto, 2011, 261 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*