26 mar 2015

Syngué sabour : pierre de patience

Rahimi, Atiq

Syngué sabour

Ce roman a gagné le Goncourt 2008 et je comprends pourquoi. Jamais rien lu de pareil ! Un style unique, remarquable de précision et d’intensité. Il s’agit d’un long monologue, une sorte de confession, d’une femme afghane à son mari dans le coma.
Roman écrit par un homme pour une femme et dans une autre langue, le français, peut-être parce que le sujet serait trop tabou dans la culture afghane.
Récit concis et très facile à lire.
J’aime bien lire les critiques après et non avant ma lecture ; je peux juste vous dire qu’elles sont unanimes et dithyrambiques.

Membre : Notre-Dame-de-Grâce

Rahimi, Atiq. Syngué sabour : pierre de patience, Éditions P.O.L., 2008, 154 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*