30 juil 2015

Sous le manteau du silence

Bergeron, Claire

sous le manteau du silence

Une histoire qui se passe en Abitibi et se situe principalement en 1967. Mais le parcours de Rosalie nous amènera à revenir en arrière en 1941.
Rosalie est une infirmière passionnée par son métier. Elle est jeune, généreuse et ne pense qu’à se consacrer aux autres. Le jour où on lui propose un poste dans un dispensaire très loin de sa famille, elle ne va pas hésiter une seconde. Elle sera accueillie dans une petite bourgade, en même temps qu’un nouveau curé. Tous deux semblaient très attendus par la population.
Au fil du récit, on comprendra pourquoi Rosalie va fuir cette région sans un regard en arrière, abandonnant même sa vie amoureuse. Le hasard voudra que 25 ans plus tard elle retrouve, dans l’hôpital où elle exerce, l’homme qui a ruiné sa vie, ce fameux chanoine.
Je ne dirais pas que ce roman est un « polar » ni un roman de « gare », mais à lire l’été sans se prendre la tête, c’est bien agréable. Surtout si, comme moi, vous ne connaissez pas du tout le Québec.
Un livre à mettre entre toutes les mains, à condition, bien sûr, que l’on aime ce genre de romans. Moi, j’aime bien de temps en temps.

Membre : France

Bergeron, Claire. Sous le manteau du silence, Éditions JCL, 2011, 368 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*