07 oct 2021

Solitudes

Tackian, Nicolas

Solitudes

Après sa blessure à la tête qui l’a rendu totalement amnésique il y a dix ans de cela, Elie Martins a trouvé refuge dans les hauts plateaux du Vercors où il travaille pour l’Office national des forêts.

Un soir de tempête, de bien étranges traces le conduisent au pied d’un arbre connu des bergers et des randonneurs, l’Arbre Taillé, situé sur la plaine du Querie. À une branche est pendu le corps dénudé et torturé d’une jeune femme dont la présence ne semble pas être le fait du hasard.

Au bas de son dos a été gravé le mot « alétheia », « verité » en grec, exactement le même mot qui se trouve gravé dans le bas du dos d’Elie. Le message semble lui être directement adressé. Il se voit confronté à son passé sans rien savoir de ce dernier. Mais, peu à peu, quelques images refont surface et elles sont glaçantes.

L’enquête est confiée à Nina, policière à Grenoble, qui va devoir faire confiance à son instinct pour résoudre le crime qui malheureusement sera suivi d’autres.

Ce roman est tout simplement passionnant. Glaçant pour les très basses températures dans lesquelles évoluent les protagonistes et glaçant pour l’intrigue. Cela ne vous empêchera pas de tourner les pages pour connaître la suite. Le seul défaut que je lui ai trouvé : bien trop court, car je me suis tellement attachée aux personnages que j’ai regretté de découvrir l’assassin et son mobile.

Membre : France

Cette suggestion est proposée par un lecteur du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.

Tackian, Nicolas. Solitudes, Éditions Calmann-Lévy, 2021, 319 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter