18 nov 2021

S’il n’en reste qu’une

Franceschi, Patrice

S'il n'en reste qu'une

Patrice Franceschi, officier de réserve, grand explorateur et engagé auprès des Kurdes de Syrie, auteur notamment de Mourir pour Kobané (2015) consacre cette fois-ci un roman épique sur les Yapajas, ces combattantes kurdes qui ont vécu Daech.

Rachel Casanova, la narratrice, grande reporter australienne pour le journal Sydney Match, est chargée, par son patron, d’enquêter sur les guerrières kurdes qui se battent pour la liberté et la laïcité de leur pays, le Kurdistan syrien, qui s’appelait autrefois le Rojava.

Intriguée par un cimetière militaire à Kobané qui a été profané, elle découvre le tombeau de deux combattantes, Tékochine et Gulistan, enterrées ensemble. Elles sont mortes, semble-t-il, en voulant protéger les civils contre Daech dans des circonstances très particulières qui ont marqué les esprits.

Elle décide de raconter le destin de ces deux sœurs d’armes entre 2014 et 2019 et, à travers elles, de rendre hommage à toutes ces femmes héroïques. Elle part à la recherche des témoins jusqu’aux montagnes du Kurdistan d’Irak. Loin de son confort et de son cadre habituel, c’est un véritable parcours initiatique. À travers elle, nous découvrons la cruauté et la réalité des combats. Le drame vécu par le peuple kurde lâché par la coalition occidentale une fois Daech provisoirement vaincu.

Un récit haletant, passionnant, émouvant à travers l’histoire de trois femmes confrontées à leur destin et à la noirceur de la condition humaine.

Membre : France

Cette suggestion est proposée par un lecteur du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.

Franceschi, Patrice. S’il n’en reste qu’une, Éditions Grasset, 2021, 240 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter