17 sept 2020

Shuni : ce que tu dois savoir, Julie

Fontaine, Naomi

Shuni Fontaine

Tous les Québécois et Québécoises devraient lire cette lettre qu’adresse la narratrice à son amie Shuni qu’elle n’a pas vue depuis des lunes.

Pour mieux sentir et comprendre la culture innue. Un peuple qui ne se laisse pas enfermer dans des statistiques : décrochage scolaire, femmes battues, suicides, etc.

Un peuple qui n’est pas résilient, mais résistant. Un peuple rieur. Une communauté vive, riche et excessive.

C’est écrit sans agressivité. Elle nomme froidement le colonialisme et l’emprisonnement de son peuple nomade dans des réserves clôturées. Pas un mot sur Amherst ou le déboulonné MacDonald.

Elle ne craint pas d’utiliser, avec une douce ironie, pour la nommer elle et son peuple, des termes fort connotés par notre ignorance : Indiens et sauvagesses.

Elle laisse entendre une voix que ne saisissent pas encore bien certains anthropologues.

Elle dit sa terre, les fêtes, la pêche aux capelans, les riches traditions innues, la force des femmes, la mémoire des ancêtres. Elle dit leur temps circulaire que nous ne comprenons pas, entraînés que nous sommes par la forte impulsion de notre temps linéaire qui, sous couvert d’emmener le progrès, détruit la nature et les vies.

Elle dit aussi, avec chaleur, son amour pour son fils : petit ours.

Un appel à une véritable Paix des Braves.

Membre : J. de Rosemont

Fontaine, Naomi. Shuni : ce que tu dois savoir, Julie, Éditions Mémoire d’encrier, 2019, 158 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter