26 juil 2013

Rien ne s’oppose à la nuit

Vigan, Delphine de

Je viens de terminer la lecture de ce livre. Moi aussi je fais ouf ! Oui, c’est difficile et douloureux, pas vraiment une lecture de vacances, n’est-ce pas ? Pourtant, j’ai aimé l’exploration de cette âme tourmentée et blessée qu’est Lucile. J’admire le courage de l’auteure d’exposer ainsi la vie de sa mère, de sa famille, ses secrets et ses drames. Les générations, le clan, les « personnages », l’époque : le portrait est complet. C’est un tour de force que de pouvoir écrire sur sa mère avec autant de lucidité. J’ai éprouvé beaucoup de compassion pour l’auteure qui a dû composer avec une mère « inadéquate », c’est le moins qu’on puisse dire. Ma compassion s’étend aussi à Lucile, être complexe, enfin, telle qu’on nous la dépeint.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Sainte-Julienne

Vigan, Delphine de. Rien ne s’oppose à la nuit, Éditions JC Lattès, 2011.

Catégorie : Romans : relations familiales

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Une réponse pour “Rien ne s’oppose à la nuit”

Louise ( Boucherville) dit : - 28 juillet 2013

Excellent j'ai adoré ce livre lu a sa sortie.je recommande!2EF

Pour laisser un commentaire

*