20 août 2015

Répliques mortelles

Meney, Florence

répliques mortelles

Après avoir parcouru avec un vif plaisir L’Encre Mauve (2015), j’ai été curieuse de lire les autres romans de cette auteure. Son premier m’a comblée et je partage entièrement la recension de Danielle Laurin de Répliques mortelles, parue dans Le Devoir du 7 janvier 2012.
Vous en serez ravie.
« Elle est journaliste. Pour la télé. À Montréal. Elle a couvert le tremblement de terre de janvier 2010 en Haïti. Deux ans plus tard, elle ne s’en remet pas. Sa vie professionnelle et personnelle vole en éclats.
Elle s’appelle. Elsa Lessard. Ne cherchez pas : elle n’existe pas dans la réalité. Elle est l’héroïne de Répliques mortelles. Un habile et complexe thriller psychologique. Signé Florence Meney, essayiste… et journaliste à Radio-Canada.
Elsa Lessard n’existe pas dans la réalité, mais c’est tout comme. On y croit. On est là, dans sa tête. On plonge avec elle dans ses cauchemars, ses traumatismes, aussi. Et on replonge avec elle dans ses souvenirs, son enfance, ses secrets. Mais à petits pas.
Tout va s’emboîter. Lentement. Tout semble d’abord partir dans plusieurs directions à la fois. Plusieurs personnages entrent en jeu. À tour de rôle. À commencer par l’équipe de travail d’Elsa, tandis que la station s’apprête à commémorer avec des documents d’archives le funeste séisme. On verra aussi apparaître des médecins, un diplomate, une enseignante, un journaliste d’une chaîne concurrente… toutes sortes de gens qui se trouvaient en Haïti deux ans auparavant […] L’auteure multiplie les fausses pistes, comme il se doit. Elle prend plaisir à retarder le moment de vérité. Même une fois résolue l’énigme, écarté le danger, elle en remet une couche à la toute fin, ajoute une touche d’imprévu, dans le registre intimiste […] Seulement, on n’est pas devant une auteure qui se regarde écrire ici. On est devant quelqu’un qui raconte. »
Un livre qui se lit avec un réel bonheur et qui nous donne le goût de passer au suivant. Bonne lecture !

Membre : Germaine-Guèvremont

Meney, Florence, Répliques mortelles, Éditions Michel Brûlé, 2012, 371 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Une réponse pour “Répliques mortelles”

Florence dit : - 21 août 2015

Merci ma chère lectrice de ces gentils mots. Avez-vous lu Rivages hostiles ? Amitiés, Florence

Pour laisser un commentaire

*