25 déc 2014

Quand tout est déjà arrivé

Barnes, Julian

Quand tout est déjà arrivé

J’aime beaucoup Julian Barnes auteur, entre autres, d’Une fille, qui danse (2013).
Ici, trois récits : Le Péché d’élévation, qui nous raconte la folie des hommes à vouloir à tout prix voir le monde d’en haut grâce aux premiers aérostats du milieu du XIXe siècle ; À hauteur d’homme qui se penche sur les amours extravagantes de Sarah Bernhardt ; La Perte de profondeur « qui nous parle – droit au coeur – de ce qui se passe quand tout est déjà arrivé, en l’occurrence, la mort de l’être qui vous était le plus proche ». C’est surtout, ce troisième récit qui m’a remué. Les trois récits sont liés : « [...] lorsqu’on s’envole, on peut aussi s’écraser. Il y a peu d’atterrissage en douceur. [...] Chaque histoire d’amour est une histoire de chagrin potentielle. Sinon sur le moment, alors plus tard. Sinon pour l’un, alors pour l’autre. Parfois pour les deux. »

Titre original : Levels of Life

Membre : Villeray

Barnes, Julian. Quand tout est déjà arrivé, Éditions Mercure de France, 2013, 2014, 128 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*