17 mai 2018

Profession du père

Chalandon, Sorj

Profession du pere

Le roman raconte l’histoire d’Émile, un enfant qui subit des violences inacceptables de son père, André Choulans, mythomane et fabulateur fasciste, croit-on, sous le regard d’une mère qui n’a comme réponse que ces mots : « Tu connais ton père. » Pourquoi cette violence ?

Cela nous ramène à une période de grande perturbation en France, lors de laquelle de Gaulle a décidé de quitter l’Algérie colonisée, décision considérée par beaucoup, dont le père d’Émile, comme une trahison. Il décidera d’entraîner son enfant dans une série de complots avec l’objectif ultime d’assassiner de Gaulle. Se tramera alors une histoire délirante à souhait avec d’incroyables développements et retournements. Roman autobiographique, semble-t-il, qui passe d’une histoire à caractère politique à une autre qui traite de santé mentale.

Le Quatrième mur (2013) a été le premier livre que j’ai lu de cet auteur. Toutes les personnes à qui j’ai fait connaître Chalandon ont été estomaquées et n’ont qu’un désir, le lire en totalité. La grande force de ce roman est qu’il traite de choses complexes avec simplicité. On oublie l’auteur et il n’y a que l’histoire qui nous captive.

Plus on lit, plus on est souvent déçu de la fin d’une histoire et mes plus grands plaisirs de lecture sont justement de me faire surprendre par la chute. Et c’est là pour moi qu’un auteur nous montre son talent de façon particulière. Profession du père se clôt sur la mère et son importance qu’on avait oubliée, totalement oubliée.

Membre : Le hibou

Chalandon, Sorj. Profession du père, Éditions Grasset, 2015, 315 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*