14 mar 2019

Première Neige / First Snow

Anderson, Davey, Philippe Ducros et Linda McLean

vfx47Gxv

L’entreprise d’évoquer les tentatives d’émancipation du Québec et de l’Écosse m’intéressait beaucoup. C’est un thème qui me touche et je suis heureuse que des voix de diverses générations se réunissent pour en présenter, dans un spectacle théâtral, les contradictions, les beautés et les douleurs. Mais insérer ces questions dans une fiction familiale était un défi assez grand : les auteur(e)s ont imaginé un personnage central, Isabelle, peintre, dans la cinquantaine, vivant à la campagne dans la maison familiale ; elle convoque les siens. Pourquoi ? On le saura assez tard dans la pièce.

Cette famille est assez spéciale : François, fils adoptif, originaire de Mégantic, vit avec Isabelle. Mina, sa fille aînée, vit à New York et Charlotte, sa demi-sœur, à Londres. Cette dernière viendra avec son conjoint, Thierry, un Congolais qui a grandi en Écosse. Harry, le frère d’Isabelle, est anglophone et vit à Toronto. Il a en horreur toute idée « gauchiste » ou « nationaliste » et attaque de façon virulente les propos de ses neveux et nièces dont la conscience politique a été façonnée par le Printemps érable.

Pour compléter l’assemblée, s’ajoute Fletcher, la meilleure amie d’Isabelle qui est écossaise, nationaliste, mais capable de concilier ses convictions avec les contradictions des autres. Il sera question de succession et de conciliation d’intérêts particuliers.

Donc, faire interagir tout ce beau monde et faire comprendre la nature propre de chacun et les particularités de la dynamique qui s’établissait entre l’un et l’autre et avec les membres de la famille constituaient un défi dramaturgique immense. Qui n’a été réussi que dans une certaine mesure : les histoires individuelles captaient mon attention qui se voyait souvent déroutée vers un autre sujet. Difficile de rendre justice à la complexité des réalités individuelles et des positions politiques qui en résultaient dans une structure théâtrale limitée dans le temps.

J’ai été touchée par cette pièce, et ce, malgré ses faiblesses. C’est une entreprise audacieuse qui contribue comme Colonisé(E)s d’Annick Lefebvre à remettre sur la place publique des questions irrésolues.

Membre : LaSalle

Anderson, Davey, Philippe Ducros et Linda McLean. Première Neige / First Snow, Théâtre de Quat’Sous jusqu’au 23 mars 2019.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Catégorie : Théâtre


Pour laisser un commentaire

*