15 août 2019

Petit voyage dans le monde des quanta

Klein, Étienne

Petit voyage dans le monde des quanta

Comment parler d’une science, la physique quantique, qui ne peut être expliquée, en toute rigueur, qu’à l’aide du langage mathématique ? Mission impossible, en vérité. Pourtant l’esprit se rebiffe : les concepts les plus connus de la physique quantique (superposition, « réduction du paquet d’ondes », intrication, effet tunnel, etc.) sont si déconcertants, que la question de leur interprétation n’a cessé, depuis ses débuts entre 1925 et 1935, de faire débat.

Le physicien et philosophe Étienne Klein tente ici à son tour de traduire en mots le formalisme quantique, de faire parler les équations. Il tente également de proposer une interprétation qui, sur certains points, corrigent la « vulgate » qui continue à évoquer, par exemple, le principe d’« incertitude » de Heisenberg, lequel affirmerait qu’on ne peut connaître simultanément la position et la vitesse d’une particule.

En vérité, ce n’est pas ce que dit le principe d’indétermination. Ce qu’il dit, c’est que « la représentation formelle que la physique quantique se fait des particules ne leur attribue jamais ces deux caractéristiques [position et impulsion] à la fois. Pris ensemble, c’est-à-dire affectés au même moment à un objet donné, ces deux concepts n’ont plus de sens ».

À la suite du physicien Paul Dirac, Klein fait du concept probabiliste (non déterministe) de vecteur d’état, et du principe de superposition sur lequel il repose, l’idée fondamentale de la physique quantique. Il nous l’explique avec le plus de rigueur possible, avec quelques graphiques, et… quelques formules mathématiques simples.

Un ouvrage de vulgarisation de très grande qualité, qui interroge le sentiment commun de ce que nous appelons le réel.

Membre : S. de Montréal

Klein, Étienne. Petit voyage dans le monde des quanta, Éditions Flammarion, 2004, 204 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*