19 mai 2016

Pas pleurer

Salvayre, Lydie

pas pleur salvayr

L’auteure, Lydie Salvayre, nous raconte l’histoire de sa mère durant la guerre civile espagnole. Deux voix, outre sa mère Montse, il y a celle de Bernanos, qui écrira Les Grands Cimetières sous la lune (1938).
Sa mère a vu changer sa vie à l’été 1936. Elle vivra un grand amour, mais le propos du livre va plus loin. Lydie Salvayre nous raconte les camps rivaux de l’époque : les anarchistes, rouges noirs, les rouges staliniens qui rêvent de reproduire le modèle soviétique, les deux se détestant. On voit aussi la montée fasciste sous Franco qui massacre les prétendus communistes.

Prix Goncourt 2014.

Membre : Germaine-Guèvremont

Salvayre, Lydie. Pas pleurer, Éditions du Seuil, 2014, 288 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*