21 mai 2020

Paroles d’avortées : quand l’avortement était clandestin

Gauthier, Xavière

Paroles d'avortées

Le 29 novembre 1974, après 25 heures de débat, Simone Veil, ministre française de la Santé depuis quelques mois, réussit à faire voter une loi légalisant l’avortement. Trente ans après, Xavière Gauthier a rencontré celles qui étaient alors des criminelles et qui risquaient leur vie pour avorter clandestinement.

Ce livre-document, qui rend hommage à ces avortées, est un héritage pour les femmes d’aujourd’hui qui n’ont pas connu les années noires de la condition féminine en France. Les témoignages de femmes ayant vécu jusqu’à une dizaine d’avortements clandestins, celles qui ont failli en mourir, celles qui en ont souffert physiquement et psychiquement, celles qui n’en ont jamais eu honte, sont tous des récits marquants et bouleversants.

Alors qu’aujourd’hui, des femmes meurent encore d’avortements clandestins dans de nombreux pays, que l’Espagne en 2012 tentait de réduire le droit à l’IVG et qu’en France, le nombre d’avortements ne cesse de s’accroître, un texte comme celui-ci est indispensable.

Membre : France

Cette suggestion est proposée par un lecteur du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.

Gauthier, Xavière. Paroles d’avortées : quand l’avortement était clandestin, Éditions de La Martinière, 2004, 303 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter