12 mai 2022

Paris-Briançon

Besson, Philippe

Paris-Briançon

Aussi intéressant qu’un article de chien écrasé dans Le Journal de Montréal. Dans la publicité qui a accompagné la parution de ce roman, on nous promettait un huis clos dans un train (Paris-Briançon, douze heures de trajet en pleine nuit qui finirait mal : plusieurs passagers n’arriveraient pas vivants à destination). Et Besson d’en rajouter une couche : il nous prévient à tous les deux chapitres que ce n’est pas tout le monde qui va arriver sain et sauf à bon port. Alors, on salive, on salive… pour rien.

La seule qualité du livre, c’est qu’il n’a que 200 pages regroupées en de nombreux chapitres. Le supplice est de courte durée.

Si vous voulez quelque chose de beaucoup plus consistant, lisez ou relisez Le Crime de l’Orient Express (1934) d’Agatha Christie ou La Bête humaine (1890) de Zola. Avec ces deux romans-là, vous en aurez pour votre argent. Garanti !

Membre : Michel, Saint-Jean-sur-Richelieu

Besson, Philippe. Paris-Briançon, Éditions Julliard, 2022, 203 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter