22 mar 2018

Papillon de nuit

Ellory, Roger Jon

Papillon de nuit

Il est ici question des États-Unis, plus particulièrement de la Caroline du Sud dans les années 60, et de la peine de mort.

Plus de 20 ans après avoir été condamné pour le meurtre de son ami Nathan, Daniel attend son exécution qui aura lieu dans quelques semaines. C’est le récit de cette attente avec des flash-back sur les événements qui l’ont mené à cet acte extrême. C’est un rappel des faits marquants des années 60 : la révolution sexuelle, la mort de JFK, la guerre du Vietnam, Nixon et, bien entendu, la lutte pour les droits civiques des Noirs.

C’est le premier roman publié d’Ellory et cela paraît. Bien sûr, on y perçoit le génie du romancier qui pointe. J’ai beaucoup aimé le récit de l’attente du condamné à mort et plus particulièrement la présence du mal personnifié par le directeur de la prison, M. West ; qui a réussi à susciter en moi une sourde colère. Mais j’ai été beaucoup moins convaincu par l’histoire de désertion et la conclusion surprenante. J’ai parfois eu l’impression de lire un article historique.

Si j’avais lu ce roman au moment de sa publication en 2003, peut-être qu’il m’aurait semblé moins décalé. Je suis donc surpris qu’il ait reçu le prix des lecteurs 2017 du Livre de poche.

Titre original : Candlemoth

Membre : Le hibou

Ellory, Roger Jon. Papillon de nuit, Éditions Sonatine, 2003, 2015, 516 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*