28 juil 2016

Où on va, papa ?

Fournier, Jean-Louis

ou on va pa

Je ne suis pas très porté sur les histoires, souvent mielleuses et larmoyantes, qui racontent les malheurs ordinaires de gens ordinaires et ce, de manière ordinaire, sur des maladies de toutes sortes ou encore, comme c’est le cas ici, sur des handicapés, des enfants de surcroît. Où on va, papa ? est tout le contraire.
Fournier est effectivement le père de deux enfants handicapés moteurs et mentaux. On ne peut pas abandonner ce roman avant le dernier mot parce que ça nous prend à la gorge. Un homme ose écrire les vrais sentiments qui l’habitent de la seule et unique manière valable pour lui, c’est-à-dire la sienne, en utilisant l’humour noir, le sarcasme.
Un exemple ? « Grâce à eux, j’ai eu des avantages sur les parents d’enfants normaux. Je n’ai pas eu de soucis avec leurs études ni leur orientation professionnelle. Nous n’avons pas eu à [...] nous inquiéter de savoir ce qu’ils feraient plus tard, on a su rapidement que ce serait : rien. Et surtout, pendant de nombreuses années, j’ai bénéficié d’une vignette automobile gratuite. »
Pour ceux et celles qui se demanderont « Et sa femme là-dedans ? » Je vous invite à lire ce qu’elle en disait au mois de mars 2009 à l’adresse suivante : http://mamanmathieuetthomas.monsite.orange.fr/

Membre : Montréal

Fournier, Jean-Louis. Où on va, papa ?, Éditions Stock, 2008, 156 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*