16 nov 2012

On peut se dire au revoir plusieurs fois

Servan-Schreiber, David

J’ai lu ce livre de Servan-Schreiber, ainsi que Derniers fragments d’un long voyage de Christiane Singer (Éditions Albin Michel, 2007) avec délectation. Ils m’ont fait du bien, même s’ils portent sur la fin de la vie de ces deux personnes lumineuses. Ils éclairent cette période plus sombre de l’année, que je traverse toujours avec un peu de difficulté.
Quelques phrases du livre de David Servan-Schreiber : « Si je ne reviens pas physiquement, [écrit un soldat à sa femme au moment de la guerre civile américaine], n’oublie pas que chaque fois que tu sentiras la brise sur ton visage, ce sera moi qui serai revenu t’embrasser. »
David Servan-Schreiber écrit : « Cette intuition, j’aimerais la partager avec ma femme et mes enfants. Qu’au moment où ils sentiront la caresse du vent sur leur visage, ils se diront : « Tiens, c’est papa qui vient m’embrasser. »
Maintenant, une phrase pigée chez Christiane Singer : « Au fond, je viens seulement vous apporter cette bonne nouvelle : de l’autre côté du pire t’attend l’amour. Il n’y a en vérité rien à craindre. Oui, c’est la bonne nouvelle que je vous apporte. » Elle écrit ce journal durant six mois. Le médecin qui lui avait annoncé son cancer lui avait donné six mois à vivre. Elle a vécu un peu plus longtemps. Ces deux livres vous feront du bien, j’en suis certaine.
Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Outremont

Servan-Schreiber, David. On peut se dire au revoir plusieurs fois, Éditions Robert Laffont, 2011.

Catégorie : Documentaires/Essais

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

2 réponses pour “On peut se dire au revoir plusieurs fois”

Les Irrésistibles » On peut se dire au revoir plusieurs fois dit : - 9 janvier 2013

[...] oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici. Partager cet article sur : function fbs_click() [...]

2 réponses pour “On peut se dire au revoir plusieurs fois”

Les Irrésistibles » Peste & Choléra dit : - 9 janvier 2013

[...] oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici. Partager cet article sur : function fbs_click() [...]

Pour laisser un commentaire

*