14 oct 2021

Nickel Boys

Whitehead, Colson

Nickel Boys en français

Dans le prologue, l’auteur nous parle du campus de Nickel, une ancienne école disciplinaire. Il nous indique l’existence d’un cimetière clandestin dans la partie nord de cet établissement. La découverte des corps est devenue un problème pour les promoteurs de l’État de la Floride.

« Des étudiants avaient besoin d’un travail de terrain pour valider leur année. » « Déjà que les dépouilles mises au jour dans le cimetière officiel étaient suspectes, qu’avait-il pu arriver à celles qui étaient enterrées dans la partie non signalée ? » Les fouilles de ce cimetière deviennent un sujet public ; même un ancien pensionnaire du nom d’Elwood Curtis est interpellé.

Colson Whitehead nous incite à suivre Elwood dans son passé. Nous vivons avec lui et avec sa grand-mère dans cette ville de Tallahassee. À cette époque de luttes des Noirs pour pouvoir prendre l’autobus. Une situation inusitée condamne Elwood à un séjour dans cette école disciplinaire. Nous partageons le quotidien difficile de ces jeunes Noirs durant ces années de ségrégation où les conditions sont parfois extrêmes.

Roman percutant. Les descriptions de sévices multiples et gratuits sont souvent insoutenables. J’ai lu ce Nickel Boys sans vraiment pouvoir lever les yeux du livre. Je voulais connaître le destin d’Elwood. Déstabilisant comme fin de roman. Et que dire de la « note de l’auteur et des remerciements » ?

Membre : Pierre, Saint-Jean-sur-Richelieu

Whitehead, Colson. Nickel Boys, Éditions Albin Michel, 2019, 2020, 259 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter