13 sept 2018

Ne me touche pas

Camilleri, Andrea

Ne me touche pas Camilleri

Ce titre fait référence à une peinture de Fra Angelico intitulée Noli me tangere représentant Marie-Madeleine rencontrant le Christ ressuscité. La position des mains de Jésus et de Marie-Madeleine suggère qu’elle tente de le toucher et qu’il l’en empêche en lui disant : « Ne me touche pas », paroles interprétées par certains exégètes comme voulant dire : « Je ne peux plus te donner mes mains qui t’ont tant aimée. »

À partir de cette anecdote, Camilleri réussit encore une fois le tour de force de nous raconter une histoire d’amour originale, très italienne, très sicilienne qui nous envoûte et nous déroute du début à la fin. Et laissez-moi vous dire qu’il n’y a pas de longueurs : tout se déroule entre le 5 juin et le 5 juillet 2010… moins de 150 pages de dialogues, d’articles de journaux, de lettres échangées entre les personnages. Une enquête policière (!) vite faite et bien faite. Du bonbon… acidulé.

Titre original : Noli me tangere

Membre : Saint-Jean-sur-Richelieu

Camilleri, Andrea. Ne me touche pas, Éditions Métailié, 2016, 2018, 144 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*