31 mar 2016

Mon combat. 1, La Mort d’un père

Knausgaard, Karl Ove

la mort karl ove knaus

Le petit Karl Ove est un enfant trop sensible qui grandit à l’ombre d’une mère infirmière souvent absente, d’un grand frère et d’un père aux colères et à la dureté imprévisibles. Devenu lui-même père, il revient sur ses années de jeunesse portées par la figure paternelle. Ces scènes de l’enfance et de l’adolescence paraissent bien banales avec les inhibitions, les premiers émois, la passion du rock, mais Karl Ove trouve sa vie dure. Par exemple, on se moque de lui, car il ne prononce pas bien les « r » et cela le chagrine beaucoup. Sa mère et son frère quittent le domicile conjugal à la même époque et il se retrouve seul en face de ce père menaçant. Jusqu’à sa mort dans la déchéance et l’alcoolisme. Même après sa disparition, il reste hanté par ce père souvent cruel envers son cadet qu’il trouve trop délicat.
L’écriture, fougueuse et pleine de douleur, donne toute sa force à cette autobiographie qui a valu à Knausgaard un rejet de la part de sa famille paternelle qui le traite de Judas.
Tome 1 de Mon combat, cet écrit a eu énormément de succès en Norvège où l’auteur est comparé à Marcel Proust.

Titre original : Min Kamp. 1

Membre : France

Cette suggestion est proposée par un lecteur, du Pays de Romans – France, membre du club de lecture Troquez vos Irrésistibles et partenaire du Club Les Irrésistibles des Bibliothèques de Montréal.

Knausgaard, Karl Ove. Mon combat. 1, La Mort d’un père, Éditions Denoël, 2009, 2012, 582 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*