16 juil 2015

Meursault, contre-enquête

Daoud, Kamel

Meursault, contre-enquête

Ce livre a déjà été recommandé par le Club des Irrésistibles. À 70 ans de distance, Kamel Daoud, un journaliste et écrivain algérien francophone, donne une famille à l’Arabe anonyme assassiné dans L’Étranger (1942) d’Albert Camus, et fait raconter par son frère, Haroun, la version arabe de ce meurtre et l’écho qu’il a eu sur les proches. C’est un long soliloque dans un café d’Oran, où consommer de l’alcool est encore toléré.
C’est une idée extrêmement ingénieuse de répondre ainsi au chef-d’œuvre de Camus et de formuler au passage une critique incisive des désillusions de l’indépendance algérienne. Écrit dans une langue lumineuse, c’est une œuvre forte, qui fait espérer d’autres romans…

Membre : Lucienne

Daoud, Kamel. Meursault, contre-enquête, Éditions Actes Sud, 2013, 2014, 153 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*