18 sept 2014

Métis Beach

Bourbonnais, Claudine

Metis Beach

C’était en 1955 lorsque mon père m’amena à Métis Beach pour la première fois. C’était mettre le pied dans le jardin des merveilles. Issu d’un petit village de Gaspésie, être confronté à cette beauté et à cette richesse était pour le moins impressionnant. On ne pouvait pas faire autrement qu’être ébloui par ces haies de vingt pieds de hauteur parfaitement taillées, ces maisons énormes et belles, ces gazons parfaitement manucurés et toutes ces fleurs… On ne voyait jamais personne, possiblement que nous étions hors-saison ! Métis Beach était en quelque sorte un monde hermétique, inaccessible pour le commun des mortels. Grâce à Claudine Bourbonnais, nous avons un accès privilégié, par l’intermédiaire de son personnage Romain Carrier, à cette communauté fortunée, à son quotidien, à ses joies et à ses peines.
J’ai bien aimé le récit de Claudine Bourbonnais, mais j’aurais aimé que l’action se limite à Métis-sur-mer, peut-être le fera-t-elle dans un avenir rapproché… Pour qui n’a jamais visité ce coin de pays, ça vaut le détour. Il faut remercier les Elsie Reford de cette époque qui ont su mettre en valeur ce que la nature a de mieux à offrir sur les berges du Saint-Laurent.

Membre : Pointe-Claire

Bourbonnais, Claudine. Métis Beach, Éditions du Boréal, 2014, 449 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*