23 jan 2014

Mémoires de Hongrie

Márai, Sándor

Le célèbre écrivain hongrois a fui la Hongrie en 1948. Dans ce livre, il raconte l’invasion de la Hongrie par les Allemands en 1944, puis l’arrivée des Russes quelques mois plus tard. Lors de ces invasions et des bombardements qui ont suivi, Sándor Márai a vécu le pillage et la destruction de ses biens. Mais par la suite, il a vécu également la tentative d’éradication de la littérature hongroise. Cet écrivain avait longuement vécu en Europe avant la guerre et se considérait comme un Européen. Il fait la triste découverte que, pour les Européens, il est un écrivain étranger, une sorte de provincial d’Europe de l’Est, qui écrit dans une langue parlée par seulement 10 millions de personnes.
La période de 1944 à 1949 est, pour Sándor Márai, l’occasion d’une longue et douloureuse introspection sur la nature du travail intellectuel, du rôle de l’écrivain dans une société qui devient totalitaire. Ce livre, où il raconte le démembrement de la Hongrie par les puissances étrangères, la disparition des élites traditionnelles, la perte d’influence des intellectuels graduellement réduits au silence, permet de comprendre le cheminement qui l’a conduit à l’exil, à la recherche de la liberté.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.

Titre original : Föld, föld !



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Mercier-Hochelaga-Maisonneuve

Márai, Sándor. Mémoires de Hongrie, Éditions Albin Michel, collection Les Grandes Traductions, 1972, 2004, 423 pages.

Catégorie : Documentaires/Essais, Romans : biographiques, Romans : historiques

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*