31 déc 2015

Mémoire de mes putains tristes

García Márquez, Gabriel

mémoire marquez

Il tient une chronique d’humeur dans un journal sud-américain ; il aime les femmes et le jour de ses 90 ans, il se paye une jeune vierge de 14 ans.
Un petit roman de très grande qualité sur l’amour et la vieillesse. García Márquez nous fait réfléchir sur le temps qui passe avec beaucoup d’humour et de poésie.
« On retrouve tout García Márquez dans Mémoire de mes putains tristes : la poésie, la tendresse envers les personnages et l’arrière-fond de violence dans un pays où les militaires sont présents dans les rues, où les hommes d’affaires corrompus se font assassiner et les enfants exploiter dans des usines et où le journalisme est contrôlé par la censure. »

Titre original : Memoria de Mis Putas Tristes

Membre : Saint-Jean-sur-Richelieu

García Márquez, Gabriel. Mémoire de mes putains tristes, Éditions Grasset, 2004, 2005, 129 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*