22 sept 2016

Mémoire de fille

Ernaux, Annie

memoire-ernaux

Un tout petit livre, comme Annie Ernaux a l’habitude de les commettre. L’auteure revisite sa jeunesse et surtout un passage comme monitrice dans une colonie (au Québec, on dirait un camp de vacances pour jeunes).
Elle a 18 ans, en mai 1958. Elle ne connaît rien des garçons, rien des relations sexuelles, rien de tout ça. Elle le découvrira brutalement par un responsable de la colonie, mais plutôt irresponsable côté humain ! Cet événement, et l’été qu’elle passera à cet endroit, elle voudra l’oublier toute sa vie. Elle voudra s’oublier telle qu’elle était et surtout telle qu’elle était perçue.
Annie Ernaux s’ouvre à nous, se confie et se dévoile. Elle souffre de boulimie à cette époque. Elle nous fait généreusement le récit de son parcours qui la mènera à l’écriture. Elle passera vers l’École normale pour devenir institutrice, mais ce sera vers les Lettres qu’elle ira. Et c’est la destination où elle se sent bien, où elle se sent à sa place !
La lire, c’est la mémoire d’une époque et c’est assister à la naissance d’une écrivaine unique, une voix essentielle.

Membre : Laval-Vimont

Ernaux, Annie. Mémoire de fille, Éditions Gallimard, collection Blanche, 2016, 151 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*