31 mar 2016

Marie Curie prend un amant

Frain, Irène

marie curie frain

À travers ce passionnant roman sur Marie Curie, une immense scientifique, s’illustre un autre pan de l’histoire féministe. Pierre, le mari de Marie Curie, meurt d’un accident de voiture à cheval en 1906. Quelque cinq années plus tard, Marie aura une liaison avec un ami de Pierre, son ancien élève, Paul Langevin. Ils se sont connus il y a longtemps et se côtoyaient dans une bande d’amis tissée serrée. Le hic, c’est que Paul est marié avec Jeanne et a quatre enfants. Malgré l’extrême vigilance des amants, le scandale explose et Marie perdra sa nomination à l’Académie des sciences.
En lice, une 2e fois, pour le prix Nobel de chimie, il y aura cabale pour qu’elle ne puisse le recevoir. La presse misogyne et xénophobe la traitera de « Polonaise venant briser un bon ménage français » et l’exhorte à retourner dans son pays. Le ménage en question battait pourtant sérieusement de l’aile ; Jeanne était violente et avait proféré des menaces de mort à l’endroit de Marie qui était terrorisée. Est-ce qu’un homme ayant eu une liaison aurait subi le même sort ? J’en doute !
Irène Frain a dû composer avec les archives disponibles de Marie Curie, dont son livre de comptes, méticuleusement annoté. Malheureusement, elle a effacé toutes traces plus parlantes, c’est donc un tour de force d’avoir réussi à reconstituer le puzzle de cette vie.
L’histoire de Marie Curie, cette femme exceptionnelle, est captivante ; en plus, on y suit l’histoire du radium et du polonium. Un coup de cœur !

Membre : Laval-Vimont

Frain, Irène. Marie Curie prend un amant, Éditions du Seuil, 2015, 357 pages.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*