23 août 2013

Mãn

Thúy, Kim

Jeanne de Ménibus écrit ce qui suit dans Le Figaro du 13 juin 2013 et je partage avec vous.
« Tant de vies en une » :
« Il ne faut pas se laisser abuser par l’apparente légèreté des livres de Kim Thúy. L’exil, la solitude et la décadence sociale y sont évoqués sur une note presque badine, s’effaçant derrière des histoires de courage, de solidarité et de rêves accomplis. Non que cette Québécoise d’adoption, qui émigra du Vietnam à l’âge de dix ans, comme des milliers d’autres boat people, mette un mouchoir sur la violence du monde. Mais il y a chez elle une inaptitude à la rancœur et une disposition naturelle à l’émerveillement. Quelque chose comme une grâce, muée en art de vivre, qui imprègne sa prose délicate et ciselée comme un poème. Après Ru, roman autobiographique en forme de vagabondage dans une mémoire fragmentaire, Mãn retrace l’itinéraire d’une jeune femme élevée à respirer sans exister qui épouse le Canada en même temps qu’un compatriote exilé. Derrière le comptoir de leur restaurant, elle concocte ses plats comme des madeleines d’Indochine pour une communauté isolée de ses bases et s’épanouit comme une fleur de rizière arrosée à l’eau d’Occident. Hymne à l’amitié et à l’amour, quand ils riment aussi avec l’oubli de soi. Mãn invite à prendre les cassures de sa ligne de vie comme autant de chances à saisir sans retenue. » À lire !

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter
Membre : Germaine-Guèvremont

Thúy, Kim. Mãn, Le Figaro, no 844, 13 juin 2013.

Catégorie : Livres numériques, Romans : biographiques, Romans : histoires d'amour, Romans : québécois

Consulter la disponibilité de ce document dans nos bibliothèques.

Pour laisser un commentaire

*