21 avr 2016

L’Invention de nos vies

Tuil, Karine

linvention de nos tuil

C’est un roman qui traite d’un triangle amoureux peu banal et qui mène à de multiples rebondissements pour le moins surprenants. Il est question de l’actualité politique, de création artistique, mais surtout de mensonges liés à l’amour, à l’identité, d’où son titre. C’est ce que l’on appelle, dans le jargon littéraire, un « page turner ».
Un proverbe dit : « Avec le mensonge on peut aller très loin, mais on ne peut jamais en revenir. » Ce roman en fait la preuve. Ce que l’on peut faire par amour, par lâcheté, n’a semble-t-il pas de limite. Mais rien ne s’oublie, rien ne se perd et le prix à payer est parfois immense, mais, dans ce cas-ci, parfaitement mérité. Comme le vivra le personnage principal, Sam Tahar.
J’ai beaucoup apprécié l’histoire de Nina, le personnage féminin au centre de ce triangle, son évolution et surtout la chute. Je vous laisse découvrir tout cela… Et je suis convaincu que ma recommandation ne vous décevra pas.

Membre : Cercle littéraire Bridge-Québec

Tuil, Karine. L’Invention de nos vies, Éditions Grasset, 2013, 493 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*