08 juin 2017

L’Indésirable

Waters, Sarah

L'Indesirabl Waters

D’abord un mot sur la facture très agréable de ce livre de 572 pages. Dessin de la page couverture, qualité du papier (vous savez, effiloché comme lorsque l’on coupait les pages autrefois ?), composition et conception graphique… Tout est très soigné.

L’histoire se passe dans les années 50, dans une petite ville d’Angleterre située à 150 km au nord de Londres. Bien sûr, il y a des personnages très intrigants : Mrs Ayres (la mère) ; Susan, Caroline et Roderick (les enfants Ayres) ; le docteur Faraday (le narrateur) ; Betty (la servante), mais il y a également Hall Hundreds, un manoir qui fut magnifique de noblesse en son temps et qui vit au même rythme que tous ceux qui y habitent.

De page en page, la tension monte parce qu’on ne sait jamais si les événements qui se produisent sont naturels ou surnaturels. L’auteure nous tient continuellement sur la corde raide (jusqu’au dernier mot de la dernière phrase et peut-être un peu au-delà) en nous suggérant que les deux sont peut-être possibles. À vous de décider.

En quatrième de couverture, on y apprend que Stephen King a pris beaucoup de plaisir à le lire. Ce n’est pas rien !

Titre original : Little Stranger

Membre : Rosemont

Waters, Sarah. L’Indésirable, Éditions Alto, 2009, 2010, 572 pages.

Cette oeuvre a déjà été suggérée par le Club des Irrésistibles, lire ici.



Partager cet article sur : Partager sur Facebook Partager sur Twitter

Pour laisser un commentaire

*